L’enjeu

Ne pensez vous pas qu’il serait temps que le gouvernement fédéral améliore l’accès aux toilettes pour les Canadiens souffrant de la maladie de Crohn et de la colite?

Pour les 250 000 Canadiens souffrant de la maladie de Crohn ou de la colite ulcéreuse, rien n’importe plus que l’amélioration de l’accès aux toilettes. Lorsque leur maladie est en poussée active, les patients peuvent avoir l’impression de vivre à la toilette. Cela peut avoir un impact important sur le travail, l’école et les relations personnelles, les gens qui souffrent de ces maladies ayant souvent tendance à s’isoler en raison de la peur constante qu’elles ont de ne pas pouvoir trouver de toilettes ou de ne pas pouvoir accéder à des toilettes au besoin.

Dites à votre député local que vous pensez que les Canadiens atteints de la maladie de Crohn ou de la colite devraient avoir accès aux toilettes des établissements fédéraux!

Joignez-vous aux milliers de Canadiens partout au pays qui prennent la parole au nom des 250 000 Canadiens atteints de ces maladies invisibles. Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer à votre député local et à la ministre de la Santé une lettre leur demandant de légiférer en matière d’accès aux toilettes dans les bâtiments du gouvernement fédéral et dans les installations de service exploitées par le gouvernement qui n’exigent pas d’autorisation de sécurité.

AMÉLIORATION DE L’ACCÈS AUX TOILETTES PAR L’ÉLIMINATION DES BARRIÈRES PRÉSENTES AU SEIN DES BÂTIMENTS GOUVERNEMENTAUX

La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse sont des maladies chroniques qui représentent des handicaps cachés nécessitant un accès urgent à des toilettes. Lorsqu’elles sont en poussée active, ces maladies causent l’inflammation du tube digestif. Pour les 250 000 Canadiens souffrant de la maladie de Crohn ou de la colite ulcéreuse, rien n’importe plus que l’amélioration de l’accès aux toilettes, maintenant. Quand leur maladie est en phase active, les patients peuvent avoir l’impression de vivre à la toilette. Même en période de rémission, les personnes atteintes de maladies inflammatoires de l’intestin (MII) préfèrent qu’il y ait des toilettes à une distance raisonnable du lieu où elles se trouvent. Lorsque vous devez vous rendre aux toilettes 20 fois par jour, cela a un impact important sur chaque aspect de votre vie, notamment le travail, l’école et les relations personnelles.

Le gouvernement du Canada est le plus important employeur du pays. Les bâtiments du gouvernement fédéral sont présents partout. Parfois, le gouvernement du Canada est le plus important, voire le seul employeur dans certaines régions rurales et éloignées. Toutefois, plusieurs des toilettes de ces bâtiments qui ne se trouvent pas dans des zones sécurisées ne sont pas accessibles au public. Partout au Canada, par exemple à Mississauga, à Barrie et à Calgary, l’administration municipale a déjà déclaré son soutien envers la communauté des MII et elle permet aux personnes atteintes de ces maladies d’utiliser les toilettes de ses bâtiments. Les Canadiens atteints de MII sont très reconnaissant de ce soutien et de cet accès, tout comme les aînés, les femmes enceintes, les jeunes enfants et les Canadiens souffrant d’autres maladies invalidantes entraînant des problèmes d’incontinence (sclérose en plaques, syndrome du côlon irritable, diabète, etc.).

Crohn et Colite Canada souhaite travailler avec la ministre des Sports et des personnes handicapées, l’honorable Carla Qualtrough, à permettre l’accès aux toilettes dans les bâtiments du gouvernement fédéral au Canada. Cela prendrait la forme de dispositions en matière d’accès aux toilettes intégrées à la Loi.

Nous demandons au gouvernement de légiférer en matière d’accès aux toilettes dans les bâtiments du gouvernement fédéral et dans les installations de service exploitées par le gouvernement qui n’exigent pas d’autorisation de sécurité, et nous prions en outre aux gouvernements provinciaux, territoriaux et municipaux partout au Canada d’inclure des dispositions en matière d’accès aux toilettes dans leurs propres lois et règlements administratif. 

Dites à votre député local que vous pensez que les Canadiens atteints de la maladie de Crohn ou de la colite devraient avoir accès aux toilettes des établissements fédéraux!

Pour les 250 000 Canadiens souffrant de la maladie de Crohn ou de la colite ulcéreuse, rien n’importe plus que l’amélioration de l’accès aux toilettes. Lorsque leur maladie est en poussée active, les patients peuvent avoir l’impression de vivre à la toilette. Cela peut avoir un impact important sur le travail, l’école et les relations personnelles, les gens qui souffrent de ces maladies ayant souvent tendance à s’isoler en raison de la peur constante qu’elles ont de ne pas pouvoir trouver de toilettes ou de ne pas pouvoir accéder à des toilettes au besoin.

supporté par :